Bienvenue sur le site de votre Fédération
La force du réseau

Notre histoire

Les coopératives d'activité et d'emploi

Les Coopératives d’activité et d’emploi sont nées d’expérimentations locales à partir de la 2nde moitié des années 1990 dans un contexte où l’entrepreneuriat individuel commençait à être fortement promu face à la montée du chômage, sans réflexion sur l’accompagnement nécessaire et sur les risques d’individualisation et de précarisation.

Ces innovations pionnières ont fait des émules, ont été enrichies par d’autres, pour préciser progressivement cette nouvelle forme d’entreprise proposée par la CAE : une coopérative qui accompagne des personnes qui portent un projet de création d’activité dans un cadre sécurisé, mais également une coopérative d’entrepreneur·es salarié·es autonomes inscrivant leur activité dans un cadre collectif sur la durée.

En 2014, elles sont déjà une centaine en France. La loi du 31 juillet 2014 relative à l’économie sociale et solidaire ESS, portée par Benoît Hamon, permet alors poser une définition pour les CAE, un objet notamment qui a intégré la loi du 10 septembre 1947 sur les coopératives et a introduit le Contrat d’Entrepreneur Salarié Associé dans le code du travail (voir le cadre juridique).

Aujourd’hui, les sociétés coopératives, et parmi elles les CAE, continuent de se développer. En France, on dénombre pas moins de 155 CAE réparties sur le territoire ! Elles rassemblent près de 12 000 entrepreneur·es salarié·es.

Création de la fédération des CAE

La Fédération des Coopératives d’activité et d’emploi est issue de la volonté des CAE, 25 ans après leur émergence, de se doter d’une représentation et d’un levier de développement commun. Fruit d’un travail partenarial conduit avec les CAE, elle a été créée au sein du Mouvement Scop en décembre 2020.
Elle fédère 129 membres fin 2021.

25 ans après les premières expérimentations locales à l’origine des CAE et 6 ans après la loi ESS, la Fédération des CAE est née le 1er décembre 2020 !

L’objectif de cette Fédération ? Fédérer les CAE en France pour porter leur ambition, se doter d’une représentation et d’un projet commun, s’entraider et développer l’entrepreneuriat salarié associé en France

Cette naissance est le fruit d’un travail de concertation entre les CAE, les réseaux Coopérer pour entreprendre et Copéa ainsi que la Confédération Générale des Scop.